Mick Finch / Book of Knowledge

Book of knowledge Planche 56 59x73,4cm 2017

 

Book of Knowledge – Planche 56 – 59×73,4 cm – 2017
The book of knowledge Planche 64 73x59cm 2017

 

Book of Knowledge – Planche 64 – 73x59cm – 2017
Planche 77 45,7x57,9 cm 2018

 

Book of Knowledge – Planche 77 – 45,7×57,9 cm – 2018
Book of Knowledge Planche 82 72,8x59cm 2018

 

Book of Knowledge – Planche 82 – 72,8x59cm – 2018
Book of Knowledge Planche 88 59x73cm 2018

 

Book of Knowledge – Planche 88 – 59x73cm – 2018
Book of Knowledge Planche 16 60x46cm 2015

 

Book of Knowledge 16 – Planche 16 – 60×46 cm 2015
Book of Knowledge Planche 27 60x60cm 2016

 

Book of Knowledge Planche 27 60x60cm 2016
Book of Knowledge Planche 44 60x58cm 2017

 

Book of Knowledge Planche 44 60x58cm 2017

Book of Knowledge fait référence au Waverly Book of Knowledge, une version plus populaire de l’encyclopédie Britannica et avec laquelle Mick Finch a grandi dans les année 60. A travers ce projet initié en 2014, l’artiste s’est lancé dans un processus de réapropriation de cet objet et de ces 8 volumes que sa mère lui disait de lire. En jouant sur les couches, les superpositions d’images jusqu’à obtenir cet effet et cette sensation de surcharge de matière, de contenu, le processus parvient à ce point d’éclatement, de surprise, comme l’explique Mick Finch, dont ces planches intitulées Book of Knowledge accompagnées d’un numéro sont le fruit.

Le résultat est à la fois troublant et fascinant et lorsque nous plongeons, car c’est le mot qui semble convenir, dans certaines d’entre elles, l’impression de découvrir quelque cité futuriste échappée d’un film de Fritz Lang est prégnante. La force de chacune de ces séquences revisitant ce Book of Knowledge, est de suspendre notre regard dans un interstice spatio-temporel, quelque part entre le passé et le futur, balancé dans le tourbillon d’un raccourci fulgurant ; ce qui n’est pas sans faire écho au théoricien Worringer, qui, en 1908, pour définir le terme « expressionnisme » qu’il créa, évoque ainsi la ligne décorative « gothique ou septentrionale, ligne brisée qui ne forme aucun contour où se distinguerait la forme et le fond mais passe en zigzag entre les choses ».